Porto

Je m’appelle Alexia Graziani et j’ai décidé de faire un pas à l’étranger. Sans mes parents, dans un pays que je ne connaissais pas. Aujourd’hui, je vous raconte une de mes journées type dans la magnifique ville de Porto.

 Il est 6h. Je me lève à la Résidence pour pouvoir prendre mon petit-‐déjeuner avant d’aller à la salle de sport.  Souvent, je croisais Conrado, un brésilien qui ne parle que le portugais. Langue que je ne parle pas mais que je comprenais progressivement. Malgré ce barrage, nous avions trouvé un moyen de communiquer : par le regard, des bribes de mots et des sons. 

 Un soir, les autres de la bande ont été choqués de nous voir communiquer. Une preuve que la langue n’est pas une barrière.

 Enfin, je retourne dans ma chambre en essayant de ne pas réveiller ma colocataire d’origine grecque, Katerina. Le sac sur le dos, je pars à la salle de sport qui se situe près du centre commercial Bom Sucesso.

 À la salle, je croise Kevin qui est aussi de la Résidence, il vient de Curaçao. On comparait nos muscles et discutions sur Dragon Ball ou la NBA. 

 Après 2 heures de dur labeur, je file aux vestiaires où une dame me parlait. Elle avait été professeur pendant 10 ans en France et elle était à chaque fois heureuse de me parler en français. 

 C’était agréable de voir qu’on pouvait s’intéresser à moi alors que je ne parlais pas portugais. La salle savait qui j’étais au bout de quelques semaines. J’étais totalement intégrée à ce lieu qui était devenue ma routine.​

 Ensuite, direction l’Université des Sciences, rejoindre mon équipe. Je travaillais dans mon coin, à réaliser une plateforme fictive pour les hôpitaux.
 Je gérais moi-même mes horaires. Je préférais travailler peu mais intensivement plutôt que de rester une journée entière à un rythme non‐régulier.

 L’heure du dîner. Nous mangions tous ensemble en partageant notre nourriture. Je vous avouerai que je n’étais pas très douée. Surtout avec juste deux micro-ondes à disposition mais Fatiha et Lorena faisaient toujours des miracles. 

 Le soir, nous sortons. Souvent, c’était à l’improviste. Ramon, Francesco, Edson, Martina, Lorena. Enfin toute la bande était au rendez-vous ! Direction les Quais de Ribeira ou autour du Rectorat, les deux lieux les plus prisés le soir. On ne rentrait pas avant 0h30 - 1h.

 Une prouesse de savoir que mes journées étaient si longues et intenses avec si peu de sommeil. Le climat, ma bande d’amigos et mon rythme choisi étaient surement les raisons. 

 A 16h, je rentrais faire une petite sieste qui s’imposait. Ma journée était loin de se terminer. Mais avant, je croisais souvent Simei ou Martina. On s’était vu la veille mais on parlait tout autant. A mon réveil, c’était l’heure où les autres rentraient.

 Jusqu’à 20h, c’était comme la récréation. J’avais entrepris de créer un clip avec toutes les personnes que j’avais rencontré. Cette plage horaire était donc dédiée à ces moments avec chacun.

 Le weekend, la routine était différente puisque nous nous baladions avec Fatiha pour continuer cette liste de choses à faire.

 Le dimanche était la journée dédiée exclusivement à notre bande. On se levait vers 12h parce que nous étions en soirée la veille. Nous mangions seulement vers 15h. Et on remettait les couverts vers 19h.

 Pendant toute la journée, nous restions dans la salle commune. Ensemble, telle une famille. 

Mais qu’en est-‐il des choses à faire à Porto ?

Voici donc mon top 10 des souvenirs dans cette ville

(Bon, j’ai exclu ceux qui étaient à la Résidence parce que vous n’allez pas la visiter hein !).

1  Pic nic au coucher de soleil au Jardim do Palacio Cristal face au Ponte da Arribida.


2  Faire la fête jusqu’à 7h du matin avec Lorena et Leopoldo aux Queimas da Fitas en étant aux 2 mes rang du concert de James Arthur.


3   Faire notre sport en marchant du Ponte da Arrabida à Matoshinos, le long de la mer avec Fatiha.


4 Ma première soirée aux Quais de Ribeira avec une Sangria de 50cl.


5  Me reposer à jardin de la Fondation Serralves.

6  Voir les quarts de finals de Porto dans un bar vers le Rectorat.


7  Visiter le World Of Discoveries qui explique l’histoire du Portugal.


 

8  Admirer la vue depuis le Ponte Dom Luiz Ier.


 

9  Manger une franceshina sur les bords de la plage à Matoshinos. 


10  Monter en haut de la Torre Dos Clerigos.

Pont sur le Douro

Pont sur le Douro

La Gare Centrale.

La Gare Centrale.

La Librairie

La Librairie

qui a inspiré J.K Rowling pour la description de Poudlard dans Harry Potter.

Une tradition

Une tradition

qui veut que les etudiants à la fin de leurs examens, se tapent la tête avec une canne.

Le Jardin Botanique

Le Jardin Botanique

Sur les rives du Douro.

Sur les rives du Douro.

Le Douro.

Le Douro.

Bonne route ! - Alexia.